vendredi 29 mai 2015

Mini-Gueule #2 : Je suis une fille

10 commentaires:

  1. C'est marrant ça, j'y pensais aussi de mon côté mais de façon un peu différente.
    On m'a déjà dit plusieurs fois que j'avais des attitudes parfois "féminines" depuis que je suis ado, et j'ai cultivé ce petit côté sans trop y penser sur certains points car je m'y sens à l'aise. Pourtant je suis barbu, grand et assez baraque et je suinte le mâle visuellement. (haha)
    C'est pas du tout dans le sens efféminé (gestuelle ou façon de parler) par contre, c'est plutôt une question de sensibilité et d'intuition, une attitude que j'ai dans certaines situations, surtout dans l'intime.
    Ma meuf m'a même dit que je baisais comme une femme... (ce qui était un compliment.) Avec une sorte de sensibilité qui colle pas de prime à bord à la virilité d'après elle, mais qui pourtant se marie bien avec ! Pourtant ça m'empêche pas de faire ça comme une bête sauvage en mode levrette à claque...
    Comme quoi les frontières sont floues quand on assume d'en avoir rien à foutre des stéréotypes de genre, et qu'on vit hors des schémas dont on nous bourre dans le crâne ! D'ailleurs ça va de paire avec le fait que je trouve un plaisir érotique non refoulé à voir parfois certains mecs ou trans, même si c'est beaucoup plus rare. Et ça ne me stress pas, je sais que j'aime les nichons plus que tout.
    Bref tout ça est très bien, d'autant que ma sexualité n'a jamais été aussi intéressantes qu'avec des filles un peu "masculines"... Alors vivons heureux en homme-femme unisexe ou je ne sais quoi ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord. En fait, la plupart des gens ne "réfléchissent" pas. On regarde les cases propre à notre genre et on fonce. Du coup, ça crée des cliché type homme=fort , femme=attentionné, sensible.
      Alors que si on réfléchit sur sa condition, sur ce qu'on veut, du coup on évolue perpetuellement. Je m'y connais pas trop, mais l'une des signification du mot queer c'est ça dans l'idée, c'est refuser d'avoir une identité précise d'homme, de femme, d'hétéro, de gay ect... C'est dire "je pioche dans ce que je veux et ce que j'aime, je ne me ferme aucune porte tant que je suis sincère avec moi-même et que je ne fais pas que suivre des codes sociaux"

      Du coup oui, j'espère qu'on en arrivera au moment ou le flou fille/garçon sera suffisant pour qu'une fille masculine se fasse pas taxer de "gouine refoulée" , ou qu'un mec sensible se voit traité de "tapette". :)

      Supprimer
  2. Je pense pas que tu sois une fille plutot un mec moins balour que les autres quoi^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, c'est grosso modo la conclusion :)

      Supprimer
  3. Qu'écoutent les mecs ? Bah ils écoutent du métal pour les vrais mecs, genre Arch Enemy, Nightwish, Eths ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha ouais clairement. En même temps je suis fan de Riot Grrrl (gros punk de filles), donc je suis mal placé :D


      Supprimer
  4. ah, j'aime beaucoup! je suis aussi un gars qui se sent un peu entre les deux, c'est vraiment cool de lire ça. on a beau dire que les mentalités évoluent, même les jeunes sont encore bien influencés par des gros stéréotypes de genre.... merci pour cette bd, et pour toutes les autres, j'aime beaucoup ce que tu fais, c'est rafraîchissant \o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé merci ! Je crois que ça dépend beaucoup des milieux malheureusement, de l'accès à la culture, tout ça. "Si tu connais que la mer, tu seras fier de la mer", si on vous apprend toute votre vie que mec = gros porc lubrique et meuf = grosse salopes, sans aucun autre modèle pour vous référer, bah on va dire c'est pas gagné pour être ouvert d'esprit après quoi. :)

      Supprimer
  5. J'ai beaucoup aimé cette planche, je la trouve intéressante. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'aime bien évoquer ce genre de sujet par BD, ça évite à mes potes mes bavardages récurrentes :)

      Supprimer