dimanche 21 septembre 2014

Chimères

11 commentaires:

  1. j'ai lu quelque part que tout ce qui ne viole pas les lois de la physique existe, a existé ou existera. bon espoir pour les voitures volantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a aussi des gens qui disent que peut-être que le voyage dans le temps est pas encore entièrement enterré.
      L'espoir fait vivre.

      Supprimer
  2. C'était mignon au début !
    La fin par contre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, toujours plomber la chute, c'est la base. :D

      Supprimer
  3. Ca dépend de ce qu'on attends d'un ami. Mes bons potes sont tous devenus des connards et me convenaient plus, alors que mon ex est devenu mon meilleur ami quelques mois après la rupture parce qu'il s'est assagi et qu'on peut parler de tout. Je crois que quelqu'un qui écoute c'est déjà un peu un ami non ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais nan, clairement l'écoute c'est 'justement' une des choses les plus importantes je crois. Ensuite c'est une bédé hein, j'exagère un peu. Je crois VRAIMENT (et heureusement) qu'on peut avoir de l'affection pour quelqu'un.

      Et pour l'ex meilleur ami(e), c'est un concept qui s'est vraiment éloigné de ma galaxie avec le temps :D Mais cynisme à part, si je crois que ça devrait être un peu plus la norme. Finalement ce sont des gens qu'on a aimé X temps et qui nous ont apporté des choses, y'a un côté très bizarre à retirer quelqu'un de sa vie de la sorte.
      Bref, c'est un autre débat, que nous verrons la semaine prochaine les enfants :)

      Supprimer
  4. Jusqu'à 30 ans : des êtres humains sympathiques :D

    RépondreSupprimer
  5. Hahaha c'est encourageant ça, tiens !

    RépondreSupprimer
  6. Jusqu'à 25ans: l'idée qu'on puisse encore sauver le monde...
    Et jusqu'à 30ans: l'idée de réussir à travailler, à être militant, à avoir une vie sociale sans devoir renoncer à dormir plus de 4h par nuit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dormir, ça fait longtemps que j'y ai renoncé. Mais là on rentre dans la catégorie "jusqu'à 15 ans : penser qu'on a dutemps".

      Supprimer
    2. J'ai un boulot assez physique, avec des horaires imprévisibles et très chronophage. Un métier passionnant mais difficile et épuisant. Les 2 premières années, j'ai réussi à tenir le rythme mais là, peut-être à cause de la trentaine qui s'approche, je n'y arrive plus. Donc j'essaie de faire des choix mais c'est difficile. Surtout quand tu comprends que tu n'as plus 20ans et que, non, il ne te suffit plus d'une nuit de 9h pour rattraper une semaine de boulot et une nuit blanche!
      La vieuseté me rattrape!

      Sinon pour les amis, disons que le fait de déménager tous les 2ans aux 4 coins de France et de Navarre m'a aidé à faire naturellement le tri: au milieu des copains, ne sont resté que les amis. Et je peux accessoirement les compter sur les doigts de la main d'un simpson mais à la quantité, je préfère la qualité.

      Supprimer