mercredi 25 novembre 2015

Le petit motel du coin de la rue


En attendant que le dessin revienne, il fallait que je me bouge un peu,
n'étant pas encore ressorti de chez moi depuis (erf.) Donc voilà, quoi de plus
motivant qu'un bon petit concert cheap et semi-acoustique, avec plein de chansons
sur la vie, les milkshakes, les ex maléfiques, les madeleines et compagnie ?
J'espère vous y voir, lecteurs de mon cœur ! La bise !


10 commentaires:

  1. Chouette affiche ! Je passerai voir ton concert si je peux :)
    C'est moi ou la fille de l'étage s'envoie en l'air avec une boule de bowling ? :p

    RépondreSupprimer
  2. Cool ! Merci pour l'affiche !
    Et oui, c'est bien une boule de bowling : http://panties.are.free.fr/punkyears/pics/boyfriend.png

    RépondreSupprimer
  3. Ahah je connais bien ce regard pensif/vide, ou comment en arriver à une réflexion sur le sens de la vie devant deux chiens qui baisent :p On devrait plus s'inspirer des chiens, de manière générale, ils ont trouvé la clé du bonheur eux :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héhé, en fait on peut aussi le prendre comme le fait que le couple du dessus baisent pareillement et qu'on est tous des animaux finalement :)

      Supprimer
  4. Elle est trop jolie cette affiche ! J'aime bien tout le côté symboles mystérieux, du style "pourquoi une boule de bowling?" , "pourquoi la fille a t-elle des cornes ?" , y'a toujours plein de trucs comme ça dans tes BD c'est super sympa ;)
    Je suis pas sûr Paris, mais bon concert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Et ouais j'aime bien foutre des petits tips à creuser, en général je laisse assez d'indices pour trouver, c'est rarement bien compliqué (genre j'ai un perso cafard, bon, c'est assez clair). Mais allez :
      - Pour les cornes : concrètement si tu lis mes BD tu dois savoir que les ex c'est UN PEU ma marotte. De tout temps hein, même ado. Sauf que, même si évidemment l'on s'inspire des personnes qu'on a fréquenté, ça me gavait que les gens ne voient pas le côté fictif. Du coup, j'ai foutu à « l'ex » des cornes et l'ai changé en succubus, que ça devienne plus une allégorie qu'un report simpliste de la vraie personne. Et c'est resté ensuite.
      - Pour la boule de bowling, c'est "le perso qui se tape celle qu'on désir" ou "le new boyfriend" . Du coup, il fallait qu'il soit impersonnel au possible (pas de tête) car on connait rarement ce genre de personne... Et basiquement, un objet rentre dedans, peu subtil, un peu bourrin, le genre bien lustré mais sans finesse.
      Voilà voilà !
      *c'était la petite séance d'histoire de l'art cheapos*

      Supprimer
    2. Ah ouais. Tu te prends vachement la tête quand même. T'as jamais pensé faire une BD qui expliquait tout ça, je suis sur que y'a plein de trucs qu'on loupe du coup ;) puis je suis sur que plein de lecteurs doivent pas penser que c'est aussi profond et recherché !^^
      Pour le mec bowling ça m'a fait marrer XD bizarrement on sent vraiment le côté "désagréable" du perso haha

      Supprimer
    3. Nope, dans l'idée je trouverais ça prétentieux de faire un genre d'explication de texte. Je pense que les BD que je fais sont quand même facilement compréhensibles, et si un ou deux détails échappent, c'est jamais que du bonus, ça change rien au propos.
      Et je sais pas si c'est spécialement profond haha, j'ai l'impression de parler de sujet relativement légers et/ou gogols.

      Pour le mec oui, c'est le but. Je crois que le fait de pas voir d'émotion, d'avoir une tête qui est littéralement une gros boule creuse, puis les gros muscles, ça donne le ton du perso (tu vois, c'est assez basique au final :D)

      Supprimer
  5. Sympa cette illu :)
    bizarrement le chien est plus mignon que la boule de bowling (?) poilue. (en même temps les poils c'est pas mon genre.)
    (( mais le chien est poilu. Arg. ))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le marcel. Ça pardonne pas le marcel.

      Supprimer